Critique: «Le Grand Pourquoi», Petit Théâtre

La vie, ce beau ballon bleu

Et si la vie se résumait à un ballon gonflable, celui qu’on utilise pour égayer les fêtes d’anniversaire et qui crisse sous les doigts quand on s’en saisit. Poétique, léger. Et fragile. Mais aussi péteur, farceur et terriblement joueur! Dans Le Grand Pourquoi , enquête ludique destinée à tout public dès 4 ans, Muriel Imbach voit la vie en bleu, en 300 ballons bleus. Des ballons d’abord sagement contenus dans une cage rouge avec, au milieu d’eux, une grande baudruche blanche qui s’allume et s’éteint, tel un cœur palpitant. «C’est Dieu», lance un enfant surprenant, au Petit Théâtre, à Lausanne. Puis les ballons bleus prennent leur liberté et deviennent pis de vache, téléphones portables, armes au poing, oreillers.

Conçu par Neda Loncarevic, ce décor est un formidable tremplin pour Selvi Purro, Frédéric Ozier et Yves-Ali Zahno, les trois comédiens-musiciens qui explorent avec aisance le sens de l’existence. La musique est leur second allié. Accompagnés de youkoulélés et d’instruments jouets, les aventuriers chantent leurs questions sur tous les tons. Ils s’interrogent sur l’avènement du monde – est-ce un immense programme télé ou une création ex nihilo? «C’est Dieu», insiste le même enfant, décidément déterminé. Les acteurs se demandent ensuite comment les choses ont-elles été nommées. Pourquoi poire, ampoule, œuf? Parce que c’est court et facile à mémoriser. Et vivant, c’est quoi? On est vivant quand on ferme les yeux? «Ouiiiii», hurlent les mômes qui ne perdent pas une miette de l’enquête. D’accord, mais si on s’arrête de respirer, il se passe quoi? Et le grand comédien barbu de se vider de tout son air et de se creuser. «Il va mourir?» s’inquiète une petite fille… Les surfeurs métaphysiques prennent encore la vague des métiers que chacun pourrait exercer et celle des rêves qu’il faut caresser. Le style.

Inspirée par La Grande Question de Wolf Erlbruch, un livre illustré répondant de manière poétique et désarmante à cette question, Le Grand Pourquoi est également nourri de la parole des trois cents élèves romands que l’équipe a rencontrés. Le résultat, à la fois joyeux et émouvant, s’en ressent. La vie, ce beau ballon bleu, si léger, si puissant.

Le Grand Pourquoi , jusqu’au 5 oct., Le Petit Théâtre, Lausanne, 021 323 62 13, www.lepetitheatre.ch