Vingt ans après, on ne connaît toujours pas le nom d'un des héros les plus populaires de la bande dessinée actuelle, amnésique depuis le début de la série. On ne sait pas non plus si XIII (c'est le chiffre tatoué sur son épaule) est un agent de Washington ou un ancien terroriste. Ni même si c'est lui qui a tué le président Sheridan, l'un des deux présidents des Etats-Unis décédés de mort violente au fil de l'intrigue: ça mitraille à tout va autour de lui et des services secrets très occultes ne sont pas les derniers à alimenter le sillage sanglant que laisse autour de lui l'homme à la recherche de son passé.

Pour le vingtième anniversaire de la série, et le seizième tome, le diabolique scénariste Jean Van Hamme, véritable machine à best-sellers, s'est repris en main et a en bonne partie surmonté la lassitude qui l'avait saisi dans quelques épisodes précédents, sans d'ailleurs émousser la passion de ses fans. Dans Opération Montecristo, XIII et la troublante major Jones plongent au fond d'un lac de retenue au Costa Verde, république imaginaire d'Amérique centrale, à la recherche d'un indice dans une église engloutie. Celui-ci devrait les mettre sur la piste du trésor de l'empereur du Mexique Maximilien, et de l'identité du héros. Suspense, action, rebondissements et femmes fatales sont les ingrédients obligés de ce genre, mais Van Hamme excelle dans la composition du cocktail, servi avec efficacité par le trait réaliste et documenté du Flamand exilé en Espagne William Vance.

On avait évoqué la fin de la série à l'épisode treize, mais il n'est pas facile de tuer délibérément la poule aux œufs d'or: Opération Montecristo est lancé à un demi-million d'exemplaires et, récemment, un jeu vidéo et des séries de billets de loterie ont encore fait rebondir la notoriété du héros amnésique. Sans parler du timbre-poste émis par la Belgique en ce début d'année. Pourtant c'est Jean Van Hamme lui-même qui annonce cette fois qu'il n'ira pas au-delà du dix-huitième épisode, soit encore deux à trois ans de suspense. Mais le scénariste de Largo Winch et de Thorgal ne s'aventure pas à annoncer que l'énigme de l'identité de XIII sera alors résolue, et laisse planer le doute, en annonçant la fin du «cycle» et non de la série. C'est que Vance qui, lui, n'a pas d'autres fers au feu, n'a pas du tout l'intention d'arrêter. Reste à savoir si un nouveau scénariste sera en mesure de faire monter la mayonnaise sans tirer en longueur, même si Vance affirme que les possibilités infinies de ce «puzzle à 8000 pièces» ne pourraient être épuisées, même en cent albums…

Opération Montecristo. XIII t. 16. William Vance et Jean Van Hamme, Ed. Dargaud.