Genre: Récit
Qui ? Pascal Rebetez
Titre: Les Prochains. Vingt-cinq portraits
Chez qui ? Editions d’autre part, 164 p.

Pascal Rebetez écrit à hauteur d’homme ou de femme. Les yeux dans les yeux. Jamais au-dessus. Les vingt-cinq portraits, brefs, à peine deux ou trois petites pages qui forment Les Prochains , relatent toujours de vraies rencontres, celles qui changent, un peu, beaucoup, chacune des personnes impliquées. Pascal Rebetez aime aussi prendre des verres au bar: «C’est mon addiction: boire et partager avec d’autres leurs histoires de branquignoles et m’en sentir proche, en relation, par une sorte de camaraderie compatissante qui m’est aussi ivresse.»

Alors on entre en empathie avec des amis d’enfance qui n’ont pas supporté la fin des rêves de grand soir; une tenancière d’un minuscule restaurant vietnamien à Paris; Marian, le sans-abri roumain; une vieille dame, Marie, qui s’avoue amoureuse; Hubert, le héros d’adolescence, qui annonce sa fin toute proche, et tant d’autres encore. On lit, on lit. Dépendance des mots? Apaisement du partage. Cela s’appelle une lecture fraternelle.