Le Temps: «Cher connard» est un roman épistolaire. Quelle place la correspondance a-t-elle occupé dans votre vie?