Ces séries-là seront «premium», «captivantes», «présentant une riche et profonde identité locale tout en étant capables de séduire un public mondial». C’est l’ample promesse faite cette semaine par Vivendi, maison mère de Canal +, annonçant le lancement d’une application pour tablettes et téléphones, source de séries inédites.

Studio + sera lancée en septembre dans 18 pays. Liée dans certains cas à des opérateurs téléphoniques, à titre de contenus exclusifs, elle proposera des feuilletons déclinés en une dizaine d’épisodes de 5 à 10 minutes, produites dans un cadre professionnel – ce qui est rarement le cas des webséries.

Caroline Proust en vedette

Vivendi signale ainsi une future fiction avec Caroline Proust, une autre avec Carlos Bardem. Des sources ont laissé entendre que le groupe consacrera un million d’euros par série; puisque Canal + accorde cette somme à un épisode de feuilleton de 52 minutes, le ratio paraît cohérent. Les amateurs peuvent saliver, surtout en considérant la piètre qualité, dans l’ensemble, des séries produites par et pour le Web jusqu’ici. Cette fois, le canal ne conditionne pas complètement le produit: le groupe français assure qu’il s’agira de vraies séries, façonnées pour les petits écrans et leur consommation raccourcie.

Une stratégie d'emblée internationale

La force de frappe de Vivendi, avec Canal +, Studio canal – qui produit et commercialise les grandes séries – ainsi qu’Universal pour la musique, laisse penser que Studio + pourrait marquer une étape dans ces divertissements pour appareils mobiles. Surtout en considérant l’ampleur internationale dans laquelle les stratèges inscrivent d’emblée leur démarche; ce vieux rêve du local universalisant, mis à jour avec les tactiques narratives et marketing du moment, à l’instar des fictions que couve Netflix.

Un point surprend toutefois, le choix de créer une nouvelle marque. Le logo de Studio + calque certes celui de Canal +, mais il y a bien dissociation de la télé et du producteur pour tablettes. Comme si Vincent Bolloré, qui secoue Canal + depuis qu’il en a pris le pouvoir, mettait en concurrence la vieille TV et la supposée nouvelle.


A ce sujet