JAZZ

Et voilà qu’en 1958 le déjà légendaire Benny Carter enregistre son disque peut

Swingin’ The ’20s

Genre: JAZZ
Qui ? Earl Hines-Benny Carter
Titre: Swingin’ The ’20s
Chez qui ? (Essential Jazz Classics/Musikvertrieb)

Et voilà qu’en 1958 le déjà légendaire Benny Carter enregistre son disque peut-être le plus vif. Pas étrangère à ce coup de jeune, l’idée de l’associer à la paire rythmique numéro un de la West Coast, Leroy Vinnegar-Shelly Manne, lui donne des airs d’Art Pepper du middle jazz. Et puis il y a le clavier à malice d’Earl Hines, qui va encore plus loin dans l’audace en montrant à Cecil Taylor comment s’y prendre pour déchiqueter une forme sans laisser s’évaporer sa valeur énergétique. Une opération qu’il pratique pour sa part, on ne se refait pas, avec la valeur ajoutée de l’humour. Swingin’ The ’20s , ou comment faire du moderne avec du rétrospectif.

Publicité