«Nous voulions faire un guide touristique dans une ville qui n’est pas faite pour cela.» La pirouette intrigue. Le photographe genevois Niels Ackermann et le journaliste Sébastien Gobert se sont rendus à la frontière du Donbass pour raconter l’histoire étonnante d’une ville qui a tout fait pour reprendre son nom d’origine. Ils présentent New York, Ukraine à la librairie Large/Kiosk. «Ce n’est pas totalement un guide de voyage, mais ce n’est pas totalement New York non plus», résume le photographe.

Journaliste basé en Ukraine, Sébastien Gobert a découvert les récits de ces New-Yorkais de l’Est dans une pièce de théâtre, en 2017. Des adolescents racontaient leur vie dans une zone de conflit. Coup de foudre. Le duo du journaliste et du photographe – qui avaient travaillé ensemble pour Looking for Lenine – à la recherche de la statuaire soviétique, se reforme. «C’est l’extrême périphérie du pays, proche de la ligne de front, reprend le Genevois. Photographiquement, le contact avec la population était différent de celui que j’avais connu ailleurs en Ukraine. Là-bas, les gens ont peur, ils se protègent. Pénétrer leur âme est difficile.»

«Objectivement, il n’y a rien à y faire»

«Notre but était d’évoquer la guerre sans les soldats et les morts, souligne Niels Ackermann. Expliquer comment on vit dans ces circonstances en gardant ses rêves.» Puisque l’humour vient au secours de ces New-Yorkais-là, les auteurs ont choisi la forme du guide touristique dans une ville où il n’y a ni hôtel ni restaurant. L’ouvrage emprunte sa structure aux guides («Où dormir? Où loger?»), «mais objectivement, il n’y a rien à y faire», admet le photographe. Derrière ces activités génériques, surgissent les personnes, qui racontent leur histoire dans une région dévastée.

Reste le nom. La ville a été créée par des Mennonites allemands au XVIIIe siècle. Des tuiles datant de l’époque mentionnent un nom qui aurait été fautivement traduit en «New York». Une autre version veut que le maire de la ville ait eu une maîtresse aux Etats-Unis. Le 1er juillet dernier, le parlement ukrainien a définitivement rebaptisé Novhorodske en «Niu-York».


New York, Ukraine. Guide d’une ville inattendue. Editions Noir sur Blanc, 2021. Vernissage au Large/Kiosk, 18, rue Philippe-Plantamour à Genève, le jeudi 4 novembre dès 18 heures. La galerie parisienne Studio Arago s’associe au vernissage et propose l’achat d’images issues du livre en NFT. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».