Roman

Voyager d’île en île, en quête du loup. Une fable signée Gianna Molinari

L’écrivaine alémanique Gianna Molinari signe un premier roman remarquable et remarqué – Prix Robert Walser et Clemens-Brentano – qui est autant un récit romanesque qu’un manuel de rêve et de liberté

«J’aspire à l’incertitude, à davantage d’authenticité peut-être, au concret. J’aimerais être capable de distinguer l’important de l’accessoire. J’aimerais faire partie d’une histoire ou de plusieurs histoires en même temps.» Comment, homme ou femme, nous est-il possible de connaître véritablement le monde? Que peut-on en savoir? Comment l’éprouver pleinement, lorsqu’on n’est pas milliardaire et en position de se tailler sur mesure des sensations fortes et des voyages mirifiques, lorsqu’on est curieux, intensément curieux, mais qu’il faut bien mener et gagner sa vie?

Cette question, Gianna Molinari, née à Bâle en 1988, élève de l’Institut littéraire de Bienne et cofondatrice à Zurich, où elle vit, du groupe Literatur für das, was passiert, la pose avec acuité dans son premier roman et y répond par la littérature. Hier ist noch alles möglich paru en 2018 est récemment sorti en français chez Delcourt, dans une belle traduction de Françoise Toraille, sous le titre, Ici tout est encore possible.