«Guider, faire découvrir mais aussi assurer une fonction de conseillère auprès des amateurs d’art, les rassurer dans leurs choix s’ils veulent acquérir une œuvre durant le voyage et leur offrir un service complet qui va de l’expertise de l’œuvre d’art qu’ils convoitent à la contraction des assurances inhérentes à ce bien en passant par la logistique nécessaire pour rapatrier leur nouvelle acquisition.» C’est ainsi que Gloria de Gaspar – Italienne née à Zurich et installée à présent à Genève – décrit l’activité qu’elle développe depuis près d’un an sous le nom de Private Art Place.

Lors de chaque voyage, Gloria de Gaspar accompagne ainsi une quinzaine de passionnés à travers le programme qu’elle leur a concocté, visites de collections privées, d’ateliers d’artistes ou de foires mais aussi dégustation de vin. «Le but de cette structure n’est pas figé: Private Art Place, pour le moment, ce sont des voyages culturels destinés aux amateurs d’art et collectionneurs mais dès que possible je souhaite développer mes activités pour soutenir la jeune création.» Parmi les nombreuses idées et envies de cette passionnée d’art: soutenir la création émergente en organisant des expositions à Genève, en mettant sur pied des résidences d’artistes ou encore en choisissant un plasticien par année dont elle se chargerait de la promotion. «L’idée serait que, par le biais de mon site, les personnes qui voudraient soutenir le travail de cet artiste pourraient faire des dons, miser sur lui en apportant une aide financière, concrète.»

Gloria de Gaspar n’a pas toujours travaillé dans le milieu de l’art. «J’ai d’abord eu une carrière bancaire pendant vingt ans. Une carrière que j’ai mise entre parenthèses pour étudier l’architecture d’intérieur puis l’histoire de l’art à Barcelone.» Cette parenthèse refermée, elle retourne à Genève et à son poste dans une banque, avant d’avoir un petit garçon. «Après avoir accouché, j’ai ressenti le besoin de reprendre une activité proche de ma passion pour l’art. C’est ainsi que j’ai eu la chance de travailler durant cinq ans pour la galerie Guy Bärtschi. J’y faisais de tout – administratif, vente, préparation des foires, gestion de la clientèle ou des artistes – ce qui m’a permis d’en apprendre énormément sur la façon dont fonctionne le milieu.» En 2006, elle quitte la galerie et travaille en tant que consultante indépendante sur différents projets autour de l’art, qui débouchent au final sur la mise en place de la structure Private Art Place, qui se concentre d’abord sur l’organisation de voyages culturels à destination d’amateurs d’art.

Avec le soutien et la collaboration de l’Adiac Portugal (l’Association pour la diffusion de l’art contemporain, dont Gloria de Gaspar est membre), elle organise en 2009 un premier périple qui fait découvrir Porto à des collectionneurs de Genève. L’année suivante, départ pour Lisbonne et, cette année, c’est l’Arco à Madrid qui fut au programme. «Nous avons eu la chance d’avoir accès au programme VIP des visites de la foire.» Un privilège qui permet aux amateurs d’être plus proches des œuvres et des artistes, de rencontrer d’autres collectionneurs et de pouvoir profiter de la manifestation de manière optimale. «C’est l’idée qui sous-tend le nom Private Art Place, l’intimité, le particulier. Et d’ailleurs, pour le moment, tout se fait par le biais de mon réseau, par le bouche-à-oreille.» Les personnes intéressées peuvent néanmoins passer par le site internet de Gloria de Gaspar pour la contacter en vue d’un futur voyage, mais malheureusement plus pour le prochain, déjà complet. «A la fin du mois de septembre je reçois les collectionneurs et membres de l’Adiac-Portugal et les Amis de l’Arco à Genève pour un voyage de quatre jours.» Au programme de ce séjour: vernissages d’expositions, visites d’ateliers d’artistes, de galeries, de collections privées, de musées (celui de Patek Philippe notamment) mais aussi dégustation de vins au château de Mont-sur-Rolle. C. Cd

www.private-art-place.com

Au programme: visites d’ateliers, de galeries, de collections privées et dégustation de vins