opéra

Wagner embrasé

Daniel Barenboïm en défricheur de Wagner avant Valery Gergiev

Daniel Barenboïm est ce grand wagnérien qui a défendu le compositeur depuis près d’une trentaine d’années. Valery Gergiev, lui, s’y est mis plus récemment, bâtissant un Ring entièrement russe avec son scénographe George Tsypin et ses forces du Mariinsky. Fin 2005 à Paris, il dirigeait Tristan dans la fameuse production de Bill Viola et Peter Sellars. Le chef ossète embrasait l’orchestre dans un flux nettement plus roman­tique que la conception très XXe siècle – hauteur de vues assez passionnante – d’Esa-Pekka Salonen. Barenboïm est un instinctif, doublé d’une intelligence musicale qui lui vaut de magnifier tous les détails de la partition (les vents!). En décembre 2007, il servait à merveille cette mise en scène très éloquente de Patrice Chéreau à la Scala de Milan.

Publicité