Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Walter Mafli en juillet 2015, lors des funérailles de Philippe Rochat à Lausanne.
© LAURENT GILLIERON

carnet noir

Walter Mafli, doyen des peintres suisses, est décédé à Lutry

L'artiste avait 102 ans. Il s'était notamment attaché aux vignes de Lavaux et au lac Léman

L'artiste peintre Walter Mafli est décédé lundi à Lutry à l'âge de 102 ans, a annoncé la commune dans un communiqué. Maîtrisant tous les styles de peinture, il s’était particulièrement attaché à peindre les vignes de Lavaux et le lac Léman.

Né en 1915 dans le canton de St-Gall, élevé dans un orphelinat, Walter Mafli s’est établi en 1946 à Corsy, hameau de la commune de Lutry où il est resté domicilié jusqu’à sa mort.

Une petite note en 2015: Walter Mafli, centenaire

Frédy Girardet en couvrait ses murs

Sa renommée grandit à partir des années 70, grâce notamment à Frédy Girardet. Séduit par sa peinture, le grand chef couvre les murs de son restaurant à Crissier de tableaux de Mafli. En 2008, le conseil communal de Lutry lui a accordé la bourgeoisie d’honneur.

Dans son communiqué, la municipalité rappelle la générosité de l’artiste, qui a fait don à la commune de nombreuses œuvres. La plupart peuvent être admirées dans les salles qui portent son nom.

«Un peintre exceptionnel»

«C’était un peintre exceptionnel, un artiste très complet que j’admirais énormément», a déclaré Colette Monnier, directrice de la galerie Les Trois Soleils à Epesses. «Dans sa peinture figurative, il arrivait à rendre une atmosphère comme peu d’artistes y parviennent. C’était un touche-à-tout, il a essayé toutes les techniques».

Il rencontrait depuis plusieurs années des problèmes de vue, mais il travaillait encore. «Il faisait beaucoup de pastels gras, de craies qu’il travaillait au couteau. C’était quelqu’un de très jovial, plein d’humour», a ajouté Colette Monnier, qui l’a exposé trois fois.

En 2006, quelque 200 tableaux du peintre avaient été saisis un temps, dans le cadre d'une enquête pénale menée contre deux gérants de fortune de la place genevoise.

A ce sujet: Des tableaux de Walter Mafli sont pris en otage dans une rocambolesque affaire financière

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps