Il ne faut pas mâchouiller ses mots. Mandekalou s'inscrit, dès la première minute d'écoute, comme le meilleur album de griots de très longue date. D'abord parce qu'il réunit les voix les plus intenses du Mali et de Guinée, dont l'incantatoire Kassé Mady Diabaté mais aussi la diva nocturne Kandia Kouyaté. Plusieurs guitaristes sulfuriques (Djélimady Tounkara du Rail Band, Sékouba Bambino du Bembeya) se joignent à l'affaire. Et le répertoire, conçu autour de standards mandingues, pourrait servir d'introduction à cette musique qui coule comme le Niger en crue.