Farakala (Frikyiwa/RecRec)

Il se déplace en général avec sa quincaillerie perso, arsenal de cymbales, kit de batterie aux pieds petits. Le frappeur indien Trilok Gurtu, pour cette mission exploratoire dans les brousses maliennes, a voyagé léger. C'est l'appropriation par un athlète rythmicien des percussions subsahariennes qui est la belle idée du projet. Toute la troupe du label Frikyiwa (du DJ Frédéric Galliano) déplace donc poussière et vent pour accueillir Trilok. Ali Boulo Santo, en particulier, est un prodige. Et les qualités de cet enregistrement se logent dans la modernité rugueuse, le souci de ne pas s'en laisser conter par les origines assignées. Etre là où la musique n'est pas toujours attendue. Avec brio .