XSories Pixsprint

382 g. Compatible smartphones et tablettes iOS et Android. Livrée avec une cartouche d’encre et dix feuilles de papier.

Environ 150 francs. Trois emballages de 10 feuilles 5,4 x 8,6 cm et leurs trois cartouches d’encre pour 20 francs environ.

Aussi petite que sa concurrente Fujifilm, seulement un peu plus lourde. La Pixsprint fonctionne grâce à une batterie qu’il faut charger durant 1h30 environ, y compris avant la première utilisation. Encre et papier s’installent facilement. Le téléchargement de l’application Pringo nécessite d’ouvrir un compte, de lire et valider des conditions générales d’utilisation extrêmement longues. Là encore, on peut prendre directement une photographie ou accéder à l’album du smartphone, ainsi qu’au cloud de l’utilisateur. Le menu principal permet aussi d’acheter des motifs. Parce que c’est là que réside l’originalité de cette application; outre les filtres traditionnels et la possibilité de régler luminosité, contraste, saturation, etc., elle propose d’ajouter des «autocollants» sur le cliché. Un fond de poussins jaunes ou de têtes de mort, une multitude de cœurs ou d’étoiles, un texte personnalisé ou de circonstance (I love U, Merry Christmas, Happy Birthday…), un code QR, une bordure dorée, etc. Une mise en page «carte de visite» est disponible, comme un copier-coller de différentes images. Les possibilités semblent infinies mais le fonctionnement de l’application n’est pas toujours très intuitif. L’impression déclenche une vidéo et une musique pop assez pénibles. Le tirage est relativement long, puisqu’il se fait couleur par couleur, en cinq passages. Le rendu est meilleur que celui de la Fujifilm, moins bon que celui de la Canon. Les contours sont plutôt nets, les couleurs respectées. En revanche, l’impression laisse des traits horizontaux sur l’image, qui apparaît rabotée de chaque côté.

Les +

– La petite taille de l’imprimante

– Le format du papier

– Le côté petits cœurs et gadget, si l’on a des enfants à la maison

– Fonctionne avec une batterie

Les –

– La qualité de l’impression

– Le coût de l’appareil

– La première utilisation nécessite une batterie rechargée