Le prix Interallié 2009, qui clôt la saison des prix littéraires en France, a été attribué mercredi à Yannick Haenel pour «Jan Karski», roman sur une figure de la résistance polonaise au nazisme, qui tenta d’alerter l’Occident sur l’extermination des Juifs, a annoncé le jury.

«C’est un livre qui parle de la résistance polonaise, d’un Juste qui a sauvé des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale», a expliqué le lauréat après l’annonce du jury: «Le livre s’appelle «Jan Karski», il y a deux noms sur la couverture, le plus important n’est pas le mien».

«Jan Karski» tient à la fois du document et de la fiction. Héros tragique et méconnu hors de Pologne, Karski tenta d’alerter l’Occident sur l’extermination des Juifs d’Europe de l’Est durant la Seconde Guerre mondiale.

«Ce catholique très patriote est devenu l’un des grands messagers des Juifs d’Europe, mais son message n’a pas été entendu», a souligné Yannick Haenel.

Tiré à 70 000 exemplaires depuis sa sortie en août, le livre a été retiré mercredi à 40 000 exemplaires, a indiqué son éditeur, Gallimard. Les droits de traduction ont déjà été cédés pour une dizaine de langues, dont le polonais.

D’abord professeur de français, Yannick Haenel, 42 ans, co-anime la revue de recherche littéraire «Ligne de risque». Il est notamment l’auteur d’»Introduction à la mort française» (2001), «Evoluer parmi les avalanches» (2003), «Cercle» (2007).