Les Vertueux de Yasmina Khadra s’ouvre dans la luxuriance d’un conte des Mille et une nuits. Dans ce qui n’est même pas un village, un minuscule douar du Sahara algérien qui ne porte pas de nom, le jeune et pauvre Yacine est convoqué chez celui qui se présente comme le tout-puissant seigneur des environs. Son domaine brille de mille feux dans la nuit. Ce que Yacine ne sait pas, c’est que la Première Guerre mondiale va bientôt commencer. Sa rencontre avec le terrible Gaïd Brahim va changer le cours de sa vie et le propulser d’un coup dans le cauchemar des tranchées. C’est le coup d’envoi d’un roman d’aventures et de formation qui suit Yacine et sa génération dans l’Algérie coloniale de la première moitié du XXe siècle.