Sa couleur préférée est le rose, «qui peut être interprété de multiples façons». Et son médium de prédilection est le pastel, «très direct, physique et sensuel», lequel lui permet «un lien poétique avec les ancêtres de l’histoire de l’art qui le touche». Jusqu’à janvier 2022, le Musée d’art de la Suisse italienne (MASI) accueille l’artiste vaudois Nicolas Party et son exposition Rovine (Ruines).

Trente et une œuvres au pastel sont à l’honneur ainsi que quatre sculptures géantes en fibre de verre peintes, dont la plus grande, mesurant près de trois mètres de hauteur, est exposée à l’extérieur, en face du Lugano Arte e Cultura (LAC), dont fait partie le musée. Comme a coutume de le faire, le Romand a totalement transformé le lieu d’exposition. Dans un premier temps, il a fabriqué un modèle réduit de l’espace à disposition pour voir, depuis son atelier de New York où il vit, comment l’aménager et quoi y intégrer.