Culture

Zappropos. Il y a crise et crise…

Zappropos.

En ces temps fédéraux agités avant le 10 décembre, Classe politique vaudra certainement le détour. (TSR2, lundi 1er, 20h50)

***

Le consensus règne: Omar Porras est un génie. A Genève, son Teatro Malandro, centre de création, de formation et de recherche où il privilégie le travail du masque, de la pantomime, des ombres chinoises, de la musique, est une des plus formidables réussites scéniques de la fin du XXe siècle. De la rue aux grandes scènes du monde, de la Colombie à la Suisse romande, ce parcours atypique ne cesse d'étonner, comme un puzzle en éternelle construction. (TSR2, lundi 1er, 21h55)

***

L'ultragauche qui sabote la SNCF, la France qui voit rouge... Complément d'enquête revient sur ces militants qui croient à nouveau (encore?) au Grand Soir. (France2, lundi 1er, 23h15)

***

Elle traînait une réputation d'intrigante et provoqua au Royaume-Uni une crise constitutionnelle qui déboucha finalement sur l'abdication du roi Edouard VIII en 1936, pour se marier, disait-il, avec «la femme que j'aime». Elle, l'Américaine, Wallis Simpson, revit dans le téléfilm Wallis ans Edward. (TSR2, mardi 2, 20h40)

***

La tourmente financière des pays riches éclipse les signes avant-coureurs de la tourmente alimentaire des pays pauvres. Une soirée qui tombe à point, pour ne pas l'oublier. Et une autre pour ceux qui ne connaissent pas la crise: des privilégiés qui continuent, pour les uns à investir, pour les autres à dépenser sans compter. Rien que pour le plaisir et pour faire la bombe permanente. (Arte, mardi 2, 21h; M6, dimanche 7, 20h50)

***

Les Infiltrés de Pujadas sont très contestés, mais dans le cas présent, on ne voit pas pourquoi on ne s'infiltrerait pas dans la presse caniveau (le magazine Closer), qui... s'infiltre partout. (France2, mercredi 3, 22h50)

***

Deux consœurs de TV8 et de L'Hebdo m'ont précédé sur cette voie la semaine dernière, en m'ôtant les mots de la bouche. J'en rajoute une couche, donc. Sous forme de message personnel. Par pitié, Zendali, épargne-nous cette musique lancinante qui tue les débats de Tard pour Bar. Ça permettra à tes invités de mieux comprendre tes questions pas toujours faciles. Et, accessoirement, de se concentrer sur leurs réponses. (TSR1, jeudi 4, 22h50)

Publicité