chanson

Zebda réactive sa prose combative

Retour sans fulgurances mais bien équilibré des militants toulousains

Genre: chanson
Qui ? Zebda
Titre: Second Tour
Chez qui ? (Barclay/Universal Music)

Au terme d’une parenthèse de huit ans – dix pour la discographie – parsemée d’une voie solitaire et littéraire pour Magyd Cherfi et de plusieurs projets pour Mouss & Hakim, dont le réussi Origines contrôlées (chansons de l’immigration algérienne), les Toulousains redonnent de la voix sur Second Tour.

Un cinquième album qui ne dépareille presque pas des productions du groupe depuis L’Arène des rumeurs en 1992. Si hier «Arabadub», «Baïonnettes» ou «Le bruit et l’odeur» scandaient des idées politiques «roses-rouges», le nouveau répertoire s’ancre à nouveau sur ces couleurs à la fois sociales, militantes, humanistes prônant les mélanges. Sans irruption ici, heureusement, d’hymne bon marché dans la veine de «Tomber la chemise», qui fut source de malentendus au cœur des messages politisés.

Musicalement plus fin et abouti, moins assidûment porté sur des orchestrations festives fastidieuses à la longue, ce Second Tour aux airs restant métissés (ska, reggae, raï et sonorités orientales, soul ou funk) se distingue surtout grâce à la plume affûtée de Magyd Cherfi. Sans fulgurances mais bien équilibrée. Volontiers penché sur les inégalités et le sort de l’immigration, prompt à fendre l’illusoire «identité nationale», Cherfi alterne observations subtiles («Le théorème du châle» ou «La correction») et constats implacables («Les deux écoles», «Tu peux toujours courir», «Le talent»). Un bon échauffement en vue de la présidentielle française.

Publicité