Des théories de poupons pétrifiés. Des circonvolutions de ferraille plus tordues que les zones les plus obscures du cerveau. De nobles visages implantés de pièces métalliques. Un wagonnet bringuebalant comme le train fantôme du 7e cercle de l'enfer. Et, au-dessus de ce capharnaüm de cauchemar, la plus terrifiante créature jamais vue au cinéma, un xénomorphe aveugle, Alien… Pour Dark Star, Belinda Sallin, à qui l'on doit des documentaires sur le 11-Septembre ou le pétrole, est entrée dans l'antre de Hans Ruedi Giger pour tenter de comprendre cet artiste qui ne se sent à l'aise qu'au cœur du malaise et qui, peu avant son décès, le 12 mai 2014, affirmait ne plus avoir peur de la mort.