Dave Clarke

Les bienfaits de la tradition

Il ne faut jamais mépriser les gardiens du temple – après tout, c’est tout de même John Peel himself qui baptisa Dave Clarke du surnom de «baron de la techno». Dave Clarke, donc: un artisan du pilon, classique dans sa manière de composer mais jamais pompier pour autant. On est plutôt chez lui dans l’expression très pure de cette alchimie particulière de la techno, où la joie et la libération germent sur la tension et la froideur. C’est certes un contrat connu, courant, mais Dave Clarke l’honore magnifiquement.

Berne. Reitschule, Neubrückstrasse 8. Je 2 avril à 22h. (Loc. www.reitschule.ch).

Publicité