Dive bouteille

Saint Vitus, 35 ans de lenteur

On les crédite d’avoir donné naissance en 1979 au doom, cette variante de metal à la fois lourde, lente et hypnotique. Certains argumenteront, voyant plutôt Black Sabbath dans ce rôle séminal – mais Ozzy Osbourne et Tommy Iommi peuvent à bon droit être dits à l’origine de tout ce qui se fait d’un peu dur dans le rock depuis quarante ans. Bref, on laissera là les tests de paternité, et on se concentrera sur ce que les Californiens de Saint Vitus ont à offrir: une puissance à la fois dépressive et décontractée portée par la voix de stentor d’un incroyable bonhomme, Scott «Wino» Weinrich, poète incandescent du matin blafard et de la gueule de bois – le charme bukowskien de Born Too Late, leur chef-d’œuvre de 1986 sorti chez SST, reste intact.

Genève. PTR – L’Usine, place des Volontaires 4. Ve 17 octobre à 21h. (Loc. www.petzi.ch).

Publicité