Aller au contenu principal
Publicité

Les compositeurs passent à table

Ils sont davantage connus pour leurs opéras, sonates et symphonies que pour leur petits péchés mignons, que ce soit le risotto, le foie gras ou le café. De Mozart à Mahler, «Le Temps» vous invite cet été à table en compagnie des génies de la musique qui excellaient dans la composition d’interludes gourmands

Compositeurs à table (4/5)

A Verdi, un maestro à la ferme

Ajouter l'article à vos favoris Retirer l'article de vos favoris

Publié Modifié

Dans sa villa de Sant’Agata, près de Parme, l’auteur de «La Traviata» accordait aux repas une importance majeure. Son goût pour la perfection allait jusqu’à auditionner ses futurs cuisiniers, à composer son propre risotto et à se montrer intransigeant sur la qualité des aliments   

Compositeurs à table (3/5)

A L'ogre Rossini, qui avait la musique au ventre

Ajouter l'article à vos favoris Retirer l'article de vos favoris

Publié Modifié

Pourtant reconnu et adulé, le compositeur italien s’est brusquement arrêté d’écrire des opéras à l’âge de 40 ans pour donner libre cours à sa deuxième passion: manger   

Compositeurs à table (2/5)

Beethoven en quête d’harmonies culinaires

Ajouter l'article à vos favoris Retirer l'article de vos favoris

Publié Modifié

Le génie de Bonn composait ses menus et listes de courses avec autant de brio que ses symphonies. Il chérissait une nourriture saine, se méfiait des œufs frais et était aussi exigeant sur l’exécution de ses repas qu’il l’était pour la composition de ses œuvres

Compositeurs à table (1/5)

A Mozart, un épicurien en voyage

Ajouter l'article à vos favoris Retirer l'article de vos favoris

Publié Modifié

L’enfant prodige de Salzbourg a toujours voulu fuir sa ville natale trop petite pour un génie de sa taille. S’il est resté attaché aux plats de son enfance, il profitait de ses tournées en Europe pour goûter aux nouvelles modes gastronomiques