La technologie nous-a-t-elle asservis?

Facebook, Twitter ou Netflix ont développé des techniques perfectionnées pour rendre l’utilisateur captif, le récompenser à intervalles réguliers et susciter un manque lorsqu’on n’utilise pas leurs services. Le Temps explore les mécanismes du «design de l'addiction»