Web

Des médecins notés comme sur TripAdvisor

En Suisse, la défense s’est organisée. Sur certaines plateformes, comme Okdoc.ch, les médecins ne peuvent pas être mal jugés par leurs patients

Aux États-Unis, on a pris l’habitude d’évaluer les médecins et les dentistes comme on pointe des hôtels ou des destinations de voyage. Un site comme www.ratemds.com, dont le slogan est «doctors you can trust», c’est-à-dire «les médecins en qui vous pouvez avoir confiance», aurait engrangé plus de deux millions de commentaires depuis sa création en 2004. Des plateformes américaines telles www.healthgrades.com ou www.zocdoc.com recueillent des milliers d’avis sur le corps médical ou les établissements hospitaliers.

Lire également : Une société malade de ses étoiles

En France, Hospitalidee.fr a vu le jour en été dernier. On y sélectionne le type de service recherché et sa localisation, avant de voir s’afficher les noms des établissements ayant déjà recueilli un avis, classés en fonction des notes obtenues. Les internautes peuvent évaluer d’un à cinq le personnel, les soins, prendre en soin, la sécurité, la clarté des tarifs, les services, l’accompagnement. Ils peuvent également rédiger un commentaire. Les noms et mails de celles qui désirent déposer un avis sont collectés afin d’identifier la personne. Hospitalidee propose de certifier les avis postés en scannant la preuve de son passage dans l’établissement de santé.

Qu’en est-il de la Suisse? Le site suisse okdoc.ch, lancé en 2008 par la société vaudoise Bonus.ch spécialisée dans les comparaisons sur le marché, a été accueilli par un tollé instantané. Après un succès retentissant, une plainte a été déposée par l’Association vaudoise des médecins au Préposé fédéral à la protection des données. Pour parer aux accusations, des modifications ont dû être apportées sur le site. «Désormais, il n’est plus possible de donner une note en dessous de la moyenne. Les utilisateurs peuvent uniquement attribuer des étoiles pour évaluer le praticien. Une seule étoile correspond à la note de 4 sur 6. En outre, si un commentaire est négatif, nous sommes tenus de l’effacer», explique Patrick Ducret, directeur de bonus.ch. Depuis cette modification de notation, le site a perdu de son attrait. «Nous n’en faisons plus la promotion et les données ne sont plus toutes à jour. Mais je continue de penser qu’il y a une réelle demande des consommateurs.»

Entre-temps est apparu medicosearch.ch. Contactés avant la publication de toute appréciation, les médecins ont la possibilité de la contester. Ils peuvent aussi disparaître du répertoire à tout moment. Autre site: doctor.ch. Les médecins se voient attribuer des étoiles. Or, on constate qu’ils n’en ont généralement pas plus de une, voire deux. Seraient-ils tous incompétents? En cherchant des explications, on apprend qu’une seule étoile est attribuée si le médecin n’est atteignable que par téléphone. Pour en obtenir cinq, il faut posséder un site Internet, répondre par e-mail et y publier sa photo…

Publicité