Court-circuit 

La machine décide à notre place

Apple pourrait modifier automatiquement les paroles, jugées choquantes, de certaines chansons

C’est le thème chaud de ce début d’année, et il est certain qu’il le demeurera les années à venir. L’intelligence artificielle, autrefois cantonnée au domaine de la recherche, est en train d’arriver massivement entre les mains des internautes. Il y a bien sûr ces «chatbots», ces machines avec lesquelles l’on commence à pouvoir communiquer dans ses applications de messagerie. Il y a aussi Google, qui se propose d’insérer lui-même des activités dans notre calendrier. Mais aussi Apple, qui pourrait remplacer par lui-même les paroles de certaines chansons.

Début avril, des médias américains ont repéré que la marque à la pomme avait obtenu les droits pour un brevet déposé en 2014. Apple dispose désormais de la technologie pour remplacer certaines paroles jugées choquantes au sein de chansons, de livres audio, voire de films et de séries. Le système analyse les titres en avance, via les métadonnées, et remplace ce qui est jugé inapproprié par des «bips», un silence, une réduction du bruit ou encore autre chose. Apple serait aussi capable de le faire en quasi direct, sans avoir à disposition les métadonnées.

Cette aide pour les parents – ou cette censure inacceptable, diront d’autres –, montre à quel point l’intelligence artificielle commence à envahir nos vies. Pour le meilleur et pour le pire.

Publicité