Prix

Start-up romandes primées à Soleure

La Fondation de Vigier a décerné jeudi un demi-million à cinq jeunes entreprises

La Fondation de Vigier, qui décerne chaque année un prix d’encouragement de 100 000 francs à de jeunes entreprises, a récompensé, jeudi à Soleure, cinq start-up pour un montant d’un demi-million. Parmi les lauréats se trouvent deux start-up romandes: Nanolive et Gamaya, toutes deux établies à Ecublens. Quelque 200 sociétés ont présenté leurs projets dans cette édition 2016.

Nanolive, une société créée en 2013 et située à l’Innovation Park, a développé un microscope tomographique qui explore des cellules vivantes en 3 dimensions, sans les endommager. Il permet d’observer ce qui se passe à l’intérieur d’une cellule avec une résolution de 70 nanomètres. Le défi de Nanolive a été de donner du contraste à un élément transparent, sans y ajouter d’éléments chimiques. La start-up y est parvenue grâce à deux technologies, l’une dite de balayage et l’autre reposant sur l’holographie. Plusieurs commandes sont déjà en cours. Nanolive cible aussi bien la pharma, la biotech que la medtech ou l’industrie cosmétique. Mais également les écoles, les universités et tous les centres de recherche.

Quant à Gamaya – également spin-off de l’EPFL- elle a conçu des solutions d’imagerie par drones équipés de caméras ultra sensibles (hyperspectrales). Ces solutions permettent de créer des cartes de parcelles cultivées et de déduire des informations agronomiques précises, basées sur l’analyse de la lumière réfléchie par les semences. Les données sont traitées et analysées. Les agriculteurs reçoivent en temps réel des données sur leurs plantations et obtiennent des conseils ciblés en termes de besoin d’eau et d’engrais ou connaissent avec précision la vigueur d’une culture. «Ils peuvent ainsi augmenter leur marge de profit de 30% en réagissant rapidement, écrit Nanolive dans un communiqué. Dans le même temps, la qualité des produits agricoles ainsi que la durabilité des cultures s’améliorent.»

Les autres start-up primées se nomment Pregnolia (ZH). Elle développe un appareil qui permet de diminuer le risque de naissances prématurées grâce à une sonde mesurant la résistance du col de l’utérus. Peripal (ZH) a développé un appareil qui facilite les dialyses à domicile. Enfin UrbanAlps (ZH) produit une clé mécanique bon marché impossible à copier.

Publicité