Innovation

Une plateforme réunit toute l’offre de formations continues dans le domaine du numérique en Suisse

Lancée vendredi, la nouvelle initiative de Digitalswitzerland veut fournir une vue complète des cours liés à la numérisation proposés dans le pays. Le site à but non lucratif compte déjà 21 partenaires

Alors que la transformation numérique compte parmi les sujets incontournables du moment, il n’est pas aisé d’avoir une vue d’ensemble des cours et formations continues existants dans ce domaine. Pour y remédier, DigitalZurich2025, une initiative multisectorielle qui vise à renforcer l’attrait de la Suisse pour les start-up et l’économie numérique, rebaptisée depuis vendredi sous le nom de Digitalswitzerland, a présenté sa nouvelle plateforme appelée «Education Digital». En moins d’un an, c’est le cinquième projet lancé par digitalswitzerland, à l’origine notamment de l’accélérateur à start-up Kickstart qui a pris ses quartiers fin août à Zurich.

Lire aussi: Le plus grand accélérateur de start-up en Suisse est opérationnel

Mais pourquoi avoir rebaptisé le nom de l’organisation? «Une réorientation à l’échelle du pays permettra de mieux exploiter l’avantage que présente la Suisse dans tous les domaines industriels», a souligné Marc Walder, fondateur de DigitalZurich2025, devenue Digitalswitzerland, et directeur du groupe Ringier (co-propriétaire du Temps). Pour l’anecdote, l’idée de changer de nom lui est venue après une discussion avec l’entrepreneur Daniel Borel qui lui avait fait remarquer qu’il ne servait à rien de fixer une date précise pour des projets d’avenir.

L’EPFL est aussi membre du projet

Pratiquement, la plateforme ambitionne de fournir une vue «complète et transparente» de l’offre de formations continues liées à l’économie numérique, selon un communiqué. Déjà en ligne, la plateforme, gratuite, n’est pas un site commercial, ont souligné les initiants lors d’un point de presse à Zurich vendredi.

Actuellement, elle regroupe les offres proposées par 21 institutions en Suisse et en Allemagne. Parmi celles-ci, il y a de nombreuses hautes écoles, l’Ecole Club Migros, l’institut SAWI ainsi que l’EPF de Zurich. En Suisse romande, CREA Genève propose aussi des cours sur la plateforme. L’EPF de Lausanne est également membre de l’initiative même si elle ne propose pas encore de cours sur educationdigital.ch, a précisé Jürg Stuker, directeur de Namics, la société qui a élaboré le site.

Un «Trip Advisor» de la formation

Autre point essentiel, a vise à améliorer la transparence de l’offre de formation, a souligné de son côté Patrick Warnking, membre du comité de Digitalswitzerland et directeur de Google Suisse. Selon lui, trois facteurs de succès sont nécessaires pour une telle initiative. L’amélioration de la transparence – le site fonctionnant comme un moteur de recherche, l’audience – une seule plateforme accroît la visibilité de l’offre – et la qualité. Concernant ce dernier point, l’expert a aussi expliqué que la nouvelle plateforme permettra aux utilisateurs de noter la qualité des cours suivis, une sorte de «Trip Advisor de la formation», a illustré Patrick Warnking.

Quelles sont les chances de la Suisse dans l’économie numérique? A l’occasion de cette présentation, Marc Walder a réaffirmé sa confiance à ce sujet, rappelant que la Suisse est très bien notée selon des classements comme le Global Innovation Index ou celui établi par le Global Economic Forum. «En matière d’innovation, la Suisse a déjà acquis une véritable taille», est-il convaincu.

Publicité