Innovation

Abionic lance deux nouveaux tests de diagnostic rapides

La société vaudoise proposera ses services dans une centaine de pharmacies en Suisse en 2017

La société vaudoise Abionic prévoit de commercialiser en Europe deux nouveaux tests de diagnostic, l’un pour identifier les patients à risque de sepsis et l’autre pour dépister les éventuelles carences en fer. La PME a obtenu les autorisations nécessaires (marquage CE) pour lancer ses tests qu’elle présente comme «les plus rapides au monde».

18 millions de victimes dans le monde

«Le sepsis est la cause la plus fréquente de mortalité dans les unités de soins intensifs. Chaque année, 18 millions de personnes meurent d’un choc septique. Il s’agit d’un syndrome caractérisé par une réponse inappropriée du corps à une infection», explique Fabien Rebeaud, responsable scientifique d’Abionic. En cinq minutes, l’entreprise basée sur le Biopôle d’Epalinges, prévoit de livrer des résultats concernant un biomarqueur, dénommé pancreatic stone protein (PSP) qui aide à l’identification des patients à risque de sepsis. Le test sera disponible dès 2018 dans les unités d’urgence hospitalières et les soins intensifs.

«Le test aidera le médecin à décider rapidement du traitement tout en minimisant l’utilisation d’antibiotiques quand ils ne sont pas nécessaires, a déclaré Iwan Märki, directeur technique et co-fondateur d’Abionic, une société de vingt personnes qui prévoit d’augmenter ses effectifs ces prochaines semaines. Ce test devrait aussi constituer notre plus important relais de croissance à moyen terme.»

Une centaine de pharmacies en 2017

L’autre test d’Abionic concerne la carence en fer. Il sera disponible en pharmacie dans le courant du premier trimestre. A partir d’une goutte de sang, il permettra de quantifier en cinq minutes la ferritine, avec une précision de 89%. Le prix n’a du test n’a pas encore été fixé mais devrait se situer entre 25 et 35 francs.

Abionic distribue sa plateforme de diagnostic et ses tests contenant des capteurs nanofluidiques via l’Ofac. Actuellement, une trentaine de pharmacies les proposent. Les premiers tests mis sur le marché en 2016 concernent le dépistage et le diagnostic d’allergies (bouleau, graminées, acarien, chien et chat). «Une centaine de pharmacies proposeront nos produits cette année. Nous allons également démarrer nos ventes en Grande-Bretagne et en Allemagne», précise Iwan Märki qui prévoit de multiplier par quatre le chiffre d’affaires d’Abionic cette année.

Publicité