Transport

Les navettes autonomes de Navya testées à Las Vegas

Ouvert au grand public, ce projet pilote va être expérimenté du 11 au 20 janvier sur un trajet fermé pour l’occasion. La navette ARMA dispose d’une quinzaine de places, mais pas de volant, ni de chauffeur

La société française Navya, dont les navettes sans chauffeur mais avec des passagers circulent déjà – notamment à Lyon (sud-est de la France) –, va également tester ses véhicules dans le centre-ville de Las Vegas, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué.

Dans le cadre de ce projet pilote, qui va durer du 11 au 20 janvier, le grand public pourra emprunter gratuitement les navettes électriques autonomes ARMA de Navya, qui circuleront toutes seules sur un trajet fermé pour l'occasion à la circulation.

Le Navya ARMA, dont des démonstrations avaient aussi été organisées la semaine dernière au salon d'électronique CES de Las Vegas, est une navette d'une quinzaine de places sans volant ni chauffeur. Elle est équipée de divers capteurs et caméras lui permettant de se déplacer toute seule, en évitant les piétons et les éventuels obstacles, le long d'un itinéraire pré-programmé.

Lire aussi: Six minibus autonomes testés à l'EPFL

Une levée de fonds pour accélérer le développement de Navya

La société dit en avoir vendu une trentaine dans plusieurs pays et avoir transporté plus de 100 000 passagers depuis septembre 2015.

La navette roule à vitesse réduite et dans des environnements relativement contrôlés: elle est, par exemple, utilisée sur des sites privés, comme la centrale nucléaire de Civaux en France ou l'aéroport de Christchurch en Nouvelle-Zélande, mais aussi des zones piétonnes ou semi-piétonnes, à Lyon en France, Sion en Suisse, ou dans le port de Doha au Qatar.

Navya est basée à Villeurbanne et emploie une centaine de personnes. Elle avait encore annoncé en octobre avoir levé 30 millions d'euros, notamment auprès de l'opérateur de transports Keolis (filiale de la SNCF) et de l'équipementier automobile français Valeo.

Publicité