Etude

L’axe Genève-Zurich concentre la création de croissance en Suisse

Les indicateurs «champions de la croissance 2017» regroupent des entreprises suisses qui augmentent fortement leur chiffre d’affaires et leurs effectifs sur plusieurs années. Ces sociétés se concentrent sur l’axe Genève-Zurich, selon une étude réalisée par la «Handelszeitung» et «Le Temps», en collaboration avec l’institut de recherche Statista

Sherpany est le champion suisse de la croissance 2017, selon le classement réalisé pour la première fois par la «Handelszeitung» et «Le Temps», avec la collaboration de l’institut de recherche Statista. L’étude permet d’identifier les entreprises suisses qui ont le mieux profité de la transformation de l’économie, aussi bien dans les branches directement liées à la numérisation que dans les télécoms et les sciences de la vie.

L’entreprise zurichoise Sherpany arrive en tête du classement des 55 sociétés à forte croissance, grâce à une progression annuelle de 204% de son chiffre d’affaires entre 2012 et 2015. Elle fait partie des gagnants de la numérisation de l’économie puisque cette entreprise, créée en 2011, fournit un logiciel d’aide à la prise de décision pour les dirigeants d’entreprise. Cette PME a multiplié ses effectifs par dix en trois ans pour un total de 40 collaborateurs à la fin 2015. Les sociétés informatiques, les services internet et les fabricants de logiciels représentent près de la moitié du top 55.

Les nouvelles technologies en tête

Les nouvelles technologies occupent les premiers rangs. Xovis par exemple, qui prend la deuxième place, produit des capteurs 3D utilisés dans l’analyse des flux de personnes dans les aéroports et les magasins. La fintech est présente à travers Ti&m, ainsi que les ressources humaines, avec Staff Finder, à Zurich. Des secteurs d’activité traditionnellement victimes du franc fort ou d’une crise structurelle figurent néanmoins parmi les plus fortes croissances. C’est le cas des remontées mécaniques d’Engelberg-Trübsee-Titlis, avec sa hausse de 44% du chiffre d’affaires en trois ans.

La carte des entreprises à forte croissance montre une concentration élevée sur l’axe Genève-Zurich. Les régions alpines et le sud du pays sont largement sous-représentés. Il en va de même de Bâle, malgré la présence de l’industrie pharma.

Quelques fleurons romands

Si la métropole alémanique rassemble le plus grand nombre d’entre elles, la Suisse romande est également bien présente. L’innovation y prend de nombreux visages. La biotech GeNeuro occupe la quatrième place en vertu de ses succès dans la sclérose en plaque. Netplus, le fournisseur multimédia local, est classé sixième. C’est le meilleur fournisseur de Suisse pour Internet et deuxième pour la télévision et la téléphonie, selon Bilanz. Par ailleurs, Bcomp, à Fribourg, sixième du top 55, conçoit de nouvelles technologies composites et souligne les bénéfices des fibres naturelles pour l’industrie automobile, l’acoustique, l’électronique ou encore le design. Plus loin, au 18e rang, la société Symetis, spécialisée dans les technologies médicales, est un leader de l’implantation non invasive de valves cardiaques. Depuis 2012, ses ventes augmentent de plus de 50% chaque année.

Le classement du top 25 des «champions de la croissance» sur la base du chiffre d’affaires en valeur absolue est dominé par le chocolatier Lindt & Sprüngli, avec 3,6 milliards de francs, devant le groupe bernois Ypsomed, spécialisé dans les systèmes d’injection d’insuline et Dottikon ES, la société chimique argovienne dirigée par Markus Blocher, fils de l’ancien conseiller fédéral.


Découvrez le site des «champions de la croissance»

La méthodologie de l’étude «champions de la croissance Suisse».

Publicité