Energie

Alpiq dégage un bénéfice, mais sa situation financière reste tendue

Alpiq indique lundi avoir souffert du bas niveau des prix de gros et de l’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt

Le groupe énergétique valdo-soleurois Alpiq a dégagé un bénéfice net de 294 millions de francs en 2016, après avoir enregistré une perte de 830 millions en 2015. Des corrections de valeurs au niveau du nucléaire ont pesé sur le résultat opérationnel.

«Il s'agit d'un résultat solide», a commenté la directrice exécutive Jasmin Staiblin en prévenant que la production resterait durablement affectée par les prix de l'électricité très bas.  

Le résultat opérationnel brut EBITDA a atteint 778 millions de francs. Si l’on ne tient pas compte d’effets exceptionnels, il se monte à 395 millions, en recul de 17,7% sur un an. Alpiq indique lundi avoir souffert de l’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Leibstadt (AG) qui lui aurait coûté 108 millions de francs l'an dernier.

Situation financière tendue

Le chiffre d’affaires a reculé en 2016 de 9,5% à 6,078 milliards de francs. Compte tenu de la situation financière toujours tendue, le conseil d’administration propose à l’assemblée générale de ne pas distribuer de dividende.

Pour 2017, la priorité de la direction d’Alpiq sera une nouvelle fois «d’assurer la capacité financière de la société» moyennant la réduction de l’endettement net. Celui-ci a été réduit de 1299 à 856 millions grâce à des ventes d'actifs. La société dispose de liquidités de 1,5 milliard, un montant «relativement haut» qui lui permettra de rembourser ses dettes», a assuré son directeur financier Thomas Bucher.

Alpiq veut désormais se diversifier dans des secteurs de croissance: démantèlement de centrales nucléaires, plateformes digitales de gestion du marché électrique, installations électriques complexes et maisons intelligentes, notamment. Une expansion que la vente partielle du portefeuille de barrages devrait servir à financer. 

Lire aussi:  Toujours déficitaires, les barrages suisses n'arrivent pas à se vendre

Publicité