Commerce de détail

Le nouveau patron de Migros est un Romand

C’est le challenger, Fabrice Zumbrunnen, qui a finalement été choisi pour prendre la succession de Herbert Bolliger. Ce Chaux-de-Fonnier de 47 ans est à l’origine de l’expansion du groupe dans le domaine de la santé

C’est une surprise. Fabrice Zumbrunnen va prendre la tête du groupe Migros. Ce Chaux-de-Fonnier de 47 ans, qui a monté les échelons au sein de la coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg pendant seize ans, était considéré par beaucoup comme le challenger dans la course à la succession d’Herbert Bolliger. Dans cette longue procédure de nomination, c’est le chef de la coopérative zurichoise, Jörg Blunschi, qui semblait le mieux placé.

Lire aussi: Faux suspense autour du futur patron de Migros

Migros a précisé jeudi que le directeur général actuel prendra sa retraite le 31 décembre 2017, après treize ans à la tête du géant orange. Treize ans durant lesquelles les revenus auront augmenté 17 à 27 milliards de francs.

Depuis 2012, Fabrice Zumbrunnen dirige le département ressources humaines, affaires culturelles et sociales et loisirs. Mais il est aussi celui qui a dirigé l’expansion de Migros dans le domaine de la santé, via les rachats des centres Medbase et Santémed. C’est également sous son égide que le groupe s’est lancé dans la numérisation, avec la plateforme Impuls, elle aussi dédiée à la santé.

«Il maîtrise»

«Il maîtrise les enjeux du commerce de détail classique et a approfondi la question de la numérisation, confirme Andrea Boggini, le président de l’administration de la Fédération des coopératives Migros, cité dans le communiqué. Par conséquent, il est garant de la continuité. C’est d’autant plus important à une époque où le commerce stationnaire comme le commerce numérique connaissent d’importantes mutations.»

Marié, père de deux enfants et ancien étudiant de l’Université de Neuchâtel, Fabrice Zumbrunnen sera le second Romand de l’histoire à diriger Migros, après le vaudois Pierre Arnold, entre 1976 et 1984. Il doit toutefois encore être officiellement choisi par les délégués, qui représentent la voix des quelque 2 millions de coopérateurs Migros. Une assemblée ordinaire est agendée le 25 mars prochain.

Publicité