Test

Quatre écouteurs et casques sans fil sur le banc d'essai

La disparition des prises mini-jack sur les iPhones de septième génération a précipité la multiplication des systèmes audio sans fils. Apple, JBL, Sennheiser, Bose, «Le Temps» en a testé quatre

Agaçant. Et un brin lassant. Depuis l’arrivée de l’iPhone 7 dans nos poches, impossible de ne pas s’être énervé au moins une fois contre la disparition de la prise mini-jack sur le fond de l’appareil. Pour le consommateur, pas d’autres choix que de brancher son casque audio ou autre kit mains-libres sur l’unique prise lightning via un petit adaptateur livré avec le téléphone.

Le problème survient quand l’on veut simultanément charger sa batterie. Il existe certes des adaptateurs qui dédoublent la prise lightning (une cinquantaine de francs sur Amazon), mais le plus simple reste de faire comme une partie toujours croissante de la population: se laisser séduire par un système audio sans fil.

Sans prétention d’exhaustivité, «Le Temps» a exploré quatre pistes, parmi les plus populaires du site Internet Digitec.ch, qui nous a prêté trois casques. Tous fonctionnent via Bluetooth, disposent d’un micro permettant de téléphoner sans sortir son téléphone de sa poche, d’un bouton de réglage du volume et d’un dispositif d’avance/recul dans la liste de lecture. Les trois casques proposent en outre des câbles mini-Jack traditionnels si la batterie venait à se vider, (impossible avec les Airpods d’Apple).

La solution officielle – Apple Airpods (179 CHF)

Ce qui fait leur nouveauté est peut-être aussi leur principal défaut. Sans fil, ces petits écouteurs très légers (4g pièce), sortis en janvier dernier, glissent facilement des oreilles. A 179 francs, cette solution nous a semblé plutôt chère en comparaison des autres options du marché.

Sans surprise, ces Airpods se connectent très facilement à l’iPhone et à l’ordinateur portable (même s’il s’agit d’un PC). La recharge se fait en deux étapes: il faut d’abord brancher le petit boîtier livré avec les deux écouteurs sur le secteur (via une prise USB) et placer ensuite les deux Airpods à l’intérieur du boîtier pour les recharger à leur tour. Apple promet une autonomie de la batterie allant jusqu’à cinq heures en écoute musicale ou deux heures de conversations téléphoniques, ce qui correspond à ce que nous avons constaté. Un bon point: il suffit de placer les deux Airpods un quart d’heure dans leur boîtier pour les recharger déjà de moitié.

En comparaison d’avec les casques ci-dessous, la qualité d’écoute musicale est relativement médiocre mais les conversations téléphoniques sont en revanche très claires. En tapotant les écouteurs, il est possible de dialoguer avec son téléphone via ces Airpod grâce à l’assistant vocal Siri.

La solution économique – JBL Synchros E40BT (99 CHF)

La société JBL propose l’une des solutions les plus économiques pour ce type d’appareil. Problème: les oreillettes du casque sont rigides et finissent par faire mal au crâne après une petite demie-heure seulement.

L’appareil est livré dans un emballage plutôt sommaire et ne comporte pas de petite pochette de rangement, contrairement aux autres casques. Comme avec les autres modèles, la connexion avec le téléphone est immédiate, intuitive et se fait en deux clics. La société américaine promet (avec raison) 16 heures d’autonomie une fois que la batterie est pleine.

Avec son poids de 205 grammes, il est le plus lourd des trois appareils testés et cela se ressent assez rapidement sur le crâne. Le rendu de la musique est acceptable pour un casque de ce segment de prix-là mais les conversations téléphoniques sont de piètre qualité.

La solution luxueuse – Sennheiser Momentum 2 (359 CHF)

Avec cette deuxième version de son Momentum, la marque allemande Sennheiser joue la carte du produit de luxe jusqu’à l’emballage, particulièrement soigné. Comme la première version, il s’agit d’un casque haut de gamme, extrêmement confortable à porter et particulièrement performant.

Ce Sennheiser permet une autonomie 22 heures, ce qui est largement supérieur aux autres appareils testés dans cette page alors que son poids reste raisonnable (190gr). Malgré sa taille conséquence, ce casque se fait sans autres oublier grâce à son intelligente fabrication.

Il dispose d’un système actif de réduction de l’environnement sonore particulièrement efficace qui nous coupe littéralement de l’extérieur même sans musique. Les conversations téléphoniques sont parfaitement claires (meilleures que via le smartphone selon nos interlocuteurs). En fin de compte, seul le prix, 359 francs, pourrait freiner même parmi les plus enthousiastes.

La solution raisonnable – Bose Casque Supra-Aural (259 CHF)

A 259 francs, le casque de Bose offre un rapport qualité/prix plutôt bon mais reste néanmoins un cran en-dessous du Sennheiser, notamment en raison de la conception de ses oreillettes.

Chic et très discret, le casque respecte tout à fait la ligne qui a fait la réputation de l’entreprise américaine. Et sans surprise, le son, qu’il s’agisse de musique ou de conversations téléphoniques, est irréprochable. Avec ses 152 grammes, il est le modèle le plus léger que nous avons testé. Toutefois, après plus d’une heure sur la tête, les coussinets se font moins agréables contre les oreilles ce qui peut poser un problème, par exemple en regardant un film.

Autre point faible: ses 15 heures de réserve de marche constatées, soit la moins bonne performance de ce test – à noter tout de même qu’il se recharge à 100% en seulement une heure et demie.

Publicité