C’était attendu. Il n’empêche, la chute est un peu plus grave que prévu. L’an dernier, les marques horlogères suisses ont envoyé pour 20,5 milliards de francs de montres à l’étranger. C’est a priori une bonne nouvelle car, en valeur, cela indique une progression de 2,6% par rapport «au niveau déjà élevé réalisé en 2018», selon le communiqué de la Fédération horlogère (FH) publié mardi.

Lire aussi notre éditorial sur cette question: Retrouver la recette horlogère (09.12.19)