L’économie, en Suisse et dans le monde, sera mise à l’épreuve sur tous les fronts au cours de cette année: emploi, industrie, finance, régulation et climat. Des défis herculéens, au vu des risques conjoncturels et politiques qui se profilent. La rubrique économique du «Temps» en a identifié douze, pour lesquels elle se risque au jeu des pronostics.

Retrouvez peu à peu les articles dans ce dossier

A première vue, Mark Zuckerberg et Sundar Pichai auront des soucis bien différents en 2020. Le directeur de Facebook, aidé par son fidèle bras droit David Marcus, fera le forcing pour que les régulateurs bancaires lui donnent le feu vert pour lancer la libra, sa monnaie numérique. Quant à Sundar Pichai, il devra gérer un pouvoir jamais vu dans le monde numérique, en dirigeant non seulement Google, mais aussi sa holding Alphabet, maintenant que ses fondateurs Larry Page et Sergey Brin sont partis.

Mais il y aura un dossier majeur qui réunira Facebook et Google: les enquêtes antitrusts qui se multiplient à leur encontre. Les dirigeants américains avaient pour habitude de scruter les agissements de Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence (et désormais aussi responsable du numérique). La Danoise avait infligé coup sur coup trois amendes de plus de 8,25 milliards d’euros au total à Google, accusé d’abus de position dominante. En 2020, Mark Zuckerberg et Sundar Pichai ne devront plus seulement regarder du côté de Bruxelles, mais aussi de Washington.