En 2020, l’écart des prestations de prévoyance professionnelle entre les sexes est resté important. Parmi les personnes qui ont choisi un versement en capital, les prestations pour les hommes étaient de plus du double que pour les femmes.

En 2020, la médiane de la rente vieillesse versée pour la première fois par la prévoyance professionnelle s’élevait à 1167 francs par mois pour les femmes et à 2081 francs par mois pour les hommes, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). En 2019, ces valeurs étaient respectivement de 1160 et 2144 francs.

En ce qui concerne les versements en capital des caisses de pensions et des institutions de libre passage, le montant médian avoisinait 150'000 francs pour les hommes et 61 282 francs pour les femmes. Quant aux montants versés uniquement par les caisses de pensions – soit sans les prestations de libre passage – l'écart est encore plus prononcé: les médianes respectives se montent à 199'092 francs pour les hommes et 78 977 francs pour les femmes.

Ces écarts entre les sexes s’expliquent par les différences de parcours professionnels, rappelle l'OFS. Les femmes sont plus nombreuses à interrompre leur travail et à opter pour le temps partiel, essentiellement pour des raisons familiales. Et les écarts salariaux entre hommes et femmes se répercutent directement sur les prestations de la prévoyance vieillesse.

Un tiers perçoit le capital

En 2020, 51% des femmes bénéficiaires de nouvelles prestations ont reçu une rente uniquement, contre 42% des hommes. Environ un tiers des bénéficiaires (34% des femmes et autant parmi les hommes) ont touché seulement un capital. Un quart des hommes (24%) ont perçu une combinaison de rente et de capital au cours de l'année 2020, contre 14% des femmes.

Pour ceux qui ont perçu leur prestation en capital uniquement, l'écart reste marqué entre les sexes. Les hommes ont en effet touché un montant médian plus de 2,5 fois supérieur à celui des femmes – respectivement 205'909 francs et 73'481 francs. Pour les prestations combinées (rente et capital), la médiane s'élevait à 186'108 francs pour les hommes, contre 94'803 francs pour les femmes.

Les capitaux les plus élevés sont touchés avant l’âge légal de la retraite

Chez les hommes, en 2020, les prestations en capital du 2e pilier ont été les plus élevées avant l’âge légal de la retraite, soit un montant médian de 156'937 francs. Les mieux servis sont ensuite ceux qui ont touché leur prestation à l’âge légal (146'692 francs), puis ceux qui les ont perçues après l’âge de la retraite (138'334 francs).

Les femmes ont elles aussi touché les prestations en capital les plus élevées avant l’âge légal de la retraite, soit 64'820 francs. En revanche, la prestation en capital perçue après l’âge légal dépasse celle touchée au moment de la retraite (respectivement 61'939 et 58'212 francs). Il s'agit de montants médians, c'est-à-dire que 50% des personnes ont touché une rente supérieure à ce montant et 50% une rente inférieure.