En ce début d’année, les grandes banques privées suisses ont, dans l’ensemble, publié de spectaculaires résultats pour l’exercice 2021. Pictet et Julius Baer ont dépassé pour la première fois la barre symbolique du milliard de francs de bénéfice net. Surtout, ces profits ont parfois augmenté de 48% pour Vontobel, voire de 55% pour Julius Baer ou même de 75% pour Pictet. Le leader mondial de la spécialité, UBS, a pour sa part attiré 107 milliards de dollars d’argent frais (99 milliards de francs), pour un bénéfice net en hausse de 14%, à 7,5 milliards de dollars. Tout cela alors que la gestion de fortune est une activité réputée stable. Alors, que s’est-il passé l’an dernier?