En 2021, plus d’un investisseur aura eu l’impression d’avoir passé l’année boursière dans le tambour d’une machine à laver. D’avoir été secoué par les multiples et violentes rotations sectorielles qui ont marqué l’exercice. En termes absolus, les performances ont été solides, avec des indices en hausse de 17 à 25% aux Etats-Unis (avec un nouveau record pour le S&P500 jeudi), près de 19% pour l’Euro Stoxx 50 ou même +27% en France. La Chine a déçu, avec un peu moins de 5% de gain pour le Shanghai Composite, tandis que les cryptos ont dans l’ensemble énormément progressé, avec une capitalisation boursière globale multipliée par 3 à plus de 2200 milliards de dollars. L’année 2021 a été très difficile pour ceux qui choisissent des actions individuelles (stock picking) et la gestion active en général. Débriefing.