L’irruption du variant Omicron a brutalement ramené la pandémie au cœur des préoccupations des investisseurs. L’impact sur les marchés financiers a toutefois été plutôt limité tant le déploiement des vaccins à l’échelle mondiale, d’une part, et l’expérience acquise depuis 2020 dans la gestion des conséquences sanitaires et économiques, d’autre part, permettent de penser que ce nouveau variant ne fera pas dérailler une économie mondiale en forte croissance depuis plusieurs mois.