Le groupe suisse Nestlé, numéro un mondial de l’alimentaire, a enregistré au premier trimestre une hausse de 4,4% des ventes et a confirmé ses prévisions pour l’ensemble de l’année, a-t-il annoncé jeudi. Le chiffre d’affaires a atteint entre janvier et mars 26,3 milliards de francs suisses (18,4 milliards d’euros), un chiffre supérieur aux 24,9 milliards anticipés par les analystes interrogés par l’agence financière AWP.

En croissance organique, la progression des ventes a même atteint 6,5%, a précisé le groupe dans un communiqué. Le géant du secteur, connu pour les cubes de bouillon Maggi, les barres chocolatées KitKat ou encore l’eau minérale Perrier, a profité d’une croissance dans toutes les régions.

Les ventes dans la zone Amériques ont ainsi progressé de 5,1%, de 3,4% en Europe et de 10,3% dans la région regroupant l’Asie, l’Océanie et l’Afrique. «La forte performance de nos ventes au premier trimestre confirme que nous saisissons les opportunités dans nos différents domaines de croissance, tant dans les marchés émergents que développés, et ceci dans un contexte économique global encore difficile», a estimé le directeur général Paul Bulcke, cité dans le communiqué.

Nestlé avait annoncé mercredi qu’il comptait réaliser dans les prochaines années 20 milliards de francs suisses de ventes dans les pays émergents grâce à ses produits phares, contre 8 milliards de dollars (5,9 milliards d’euros), en 2009.

Face à ces chiffres solides, le groupe a confirmé ses prévisions pour l’ensemble de l’année: une croissance organique plus élevée qu’en 2009 dans l’activité alimentation et boissons, soit supérieure à 3,9%, ainsi qu’une amélioration de la marge d’exploitation à taux de change constant.