Les Français, interrogés sur l’opportunité de laisser chacun s’assurer pour la maladie auprès de l’assureur de son choix, ils répondent oui à 63%, alors que 29% sont d’un avis contraire et les autres s’abstiennent, selon un sondage représentatif auprès de 1009 personnes effectué par Contrepoints/Opinea. Les Français sont donc à 63% favorables à la fin du monopole de la Sécurité Sociale. Les jeunes de 18 à 24 ans sont davantage (77%) opposés au monopole que les 55 à 64 ans (50%).

Pour leur part, les Suisses devraient une nouvelle fois voter sur un projet socialiste de caisse-maladie unique, après avoir rejeté l’idée à 71,2% en 2007.

Le sondage révèle l’ampleur de la défiance des Français envers le système social. On y apprend que 57% des personnes interrogées ne font pas confiance au régime de retraite par répartition. Seuls 6% lui font tout à fait confiance.

Le fossé entre les générations est également très fort sur ce point. Les moins de 35 ans préfèrent (38% contre 33%) la retraite par capitalisation (qui correspond au système suisse du deuxième pilier), alors que les plus de 35 ans préfèrent la répartition (52% contre 25%). Dans son commentaire, Contrepoints, un laboratoire d’idées libéral, y distingue « les inquiétudes croissantes des jeunes qui craignent n’avoir aucune retraite ».