En avril 2020, l'aéroport de Genève a accueilli 99,58% de passagers en moins par rapport au même mois en 2019, selon des données que Le Temps s'est procurées. En tout, 6349 voyageurs ont décollé ou atterri à Cointrin en avril dernier, contre 1,526 million douze mois plus tôt. Sans compter l'aviation d'affaires (et en prenant en compte seulement les avions de ligne), l'hécatombe est plus spectaculaire encore: 5684 passagers, contre 1,514 million en avril 2019, une chute de 99,62%. De janvier à avril, l'aéroport a accueilli 39% de personnes en moins que durant les quatre premiers mois de l'an dernier (alors qu'en janvier et en février 2020 la fréquentation était en hausse).

Le nombre de mouvements diminue dans une proportion similaire: 229 décollages et atterrissages en avril, contre 12 302 douze mois plus tôt pour l'aviation de ligne. On recense donc une moyenne de 24,8 passagers par aéronef, selon nos calculs (5684 personnes / 229 mouvements), contre 123 un an plus tôt (1,514 / 12 302). Les appareils, en plus d'être rares, sont aussi quasiment vides.