Le conglomérat ABB va bel et bien vendre sa division d'équipements pour réseaux électriques (Power Grids) à son homologue japonais Hitachi. Moins d'une semaine après les premières rumeurs, le groupe zurichois a confirmé lundi le rachat par Hitachi de 80,1% de la division pour 9,1 milliards de dollars.

La transaction, dont la finalisation est attendue au premier semestre 2020 – sous réserve des autorisations réglementaires d'usage – est basée sur une valeur d'entreprise de 11 milliards de dollars (presque autant en francs), précise ABB dans un communiqué.

En février 2018: Revenus et bénéfice en hausse pour ABB en 2017

Un rachat d'action ou équivalent

Ajustée de différents coûts, elle devrait générer un produit net de 7,6 à 7,8 milliards de dollars, dont la totalité sera allouée «rapidement et efficacement» au retour de valeur aux actionnaires «moyennant un rachat d'actions ou un mécanisme similaire».

Dans un premier temps, ABB conserve 19,9% de ses parts dans Power Grids, afin «d'assurer la transition». Le groupe pourra exercer ses droits de cession trois ans après la finalisation de la transaction, à un prix «correspondant à la juste valeur de marché à ce moment, mais d'au moins 90% de la valeur d'entreprise convenue», précise le communiqué.