Impossible de ne pas imaginer Andrea Pfeifer face au Cerro Torre. Situé en Patagonie, à la confluence de l’Argentine et du Chili, ce sommet mythique s’est longtemps refusé aux alpinistes. Pour y parvenir, il faut franchir une paroi de granit de 800 mètres qui débouche sur la calotte de glace qui chapeaute la cime.

Le sommet que la chercheuse allemande défie depuis une vingtaine d’années s’appelle alzheimer. A la tête de la société lausannoise AC Immune, qu’elle a fondée en 2003, Andrea Pfeifer multiplie les coups de boutoir pour faire capituler la maladie. Selon les dernières estimations de l’OMS, le fléau touche 30 à 35 millions de personnes dans le monde.