Accord entre Green Motion et une filiale de Swisscom

Mobilité La start-up va installer 400 bornes

L’entreprise lausannoise Green Motion a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec la société zurichoise Cablex, une filiale de Swisscom. «Nous avons installé 272 bornes de recharge pour voitures électriques en 2014. Nous voulons en placer encore 400 cette année, explique François Randin, cofondateur et directeur de Green Motion. Grâce à cet accord, qui entrera en vigueur le 1er mars, nous pourrons améliorer notre capacité de maintenance des bornes sur tout le territoire helvétique et compléter notre réseau de distribution.»

Fondée en 2009, la start-up lausannoise de 15 collaborateurs pour­ra en effet s’appuyer sur les 1200 employés de Cablex. Spécialisée dans l’installation d’antennes téléphoniques et de fibres optiques, l’entreprise zurichoise se chargera des travaux d’installation des bornes de Green Motion. «Leur service de maintenance fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ce qui permettra d’intervenir très rapidement en cas de panne d’un système de recharge», se réjouit François Randin.

De son côté, Cablex cherche à se diversifier. L’entreprise prévoit également de mettre en place son propre réseau de distribution et vise principalement les entreprises.

Pour Hans-Peter Legler, directeur de Cablex, ce partenariat permet d’accroître sa gamme de services et de s’engager en faveur du développement durable. Hans-Peter Legler, lui-même utilisateur d’une voiture électrique, précise: «Le besoin de stations de recharge est réel et en augmentation.»

Green Motion a pu compter sur l’arrivée en 2012 d’un investisseur allemand qui a injecté plusieurs millions dans la société. Elle compte actuellement 120 clients institutionnels, notamment des distributeurs d’électricité.

Croissance de 50%

Elle a également installé des bornes chez quelque 1000 clients privés, essentiellement des grandes entreprises, telles que Nestlé, Medtronic, Jaeger-LeCoultre ou Swiss Re. Par contre, seule une borne a pour l’instant été installée sur une aire d’autoroute. Un deuxième projet devrait être réalisé prochainement à Sion. «Nous prévoyons une croissance de 50% cette année et les années suivantes et espérons réaliser un chiffre d’affaires de 1,5 million de francs en 2015», prévoit François Randin.

Actuellement, la Suisse compte quelque 10 000 voitures électriques et 4,3 millions de voitures individuelles. «Le taux de conversion vers des véhicules électriques devrait être de 2 à 3% ces prochaines années. D’ici à 2020, nous espérons pouvoir installer 100 000 bornes en Suisse.»