L’économie suisse a les yeux rivés sur la décision que prendra le Conseil fédéral sur les futures relations institutionnelles entre la Suisse et son principal partenaire, l’Union européenne (UE). Attendu mercredi sur ce thème à l’issue de sa réunion hebdomadaire, l'exécutif n’a pas pipé mot.