Placements

Acheter oui, mais quoi? Du sucre!

En ce moment, les placements traditionnels paraissent plutôt chers. Mais où se cachent les rendements? Dans des produits complexes qui ont prétendument une corrélation plus étroite avec le marché? Peut-être… Mais il y a mieux, une vieille connaissance parmi les matières premières: le sucre

Le prix du sucre laisse un arrière-goût amer. La folie semble s’être emparée des marchés internationaux des matières premières: le prix d’une livre de sucre a chuté d’un bon 40% après plusieurs années de niveaux record, qui avaient culminé en septembre 2016. D’une part, la Chine a fortement augmenté les droits de douane sur les importations de sucre, mettant ainsi à genoux la demande nationale de sucre importé, et l’industrie de l’éthanol, qui consomme d’énormes quantités de sucre au Brésil, est dans un état critique. D’autre part, une bonne récolte est prévue pour 2017 en Inde – le deuxième plus gros producteur de sucre du monde. En résumé, la demande est anémique et l’offre excédentaire. La stratégie des spéculateurs sur le marché du sucre ne saurait donc être plus claire: tous parient sur la poursuite de l’effondrement des cours. Une surprise pourrait toutefois les attendre.

Les stocks sont extrêmement réduits et les prix couvrent à peine les coûts des producteurs

Les réserves mondiales de sucre représentent encore à ce jour 17% de la consommation mondiale – un volume si faible qu’il n’avait pas été observé depuis trente ans. Dans ce contexte, le moindre tressaillement de l’offre ou de la demande suffirait à propulser le prix du sucre vers les sommets. La demande du Brésil est actuellement au plus bas, mais devrait prochainement reprendre vigueur. Une évolution météorologique défavorable pourrait également réduire à néant les perspectives d’une récolte abondante. En outre, le marché des édulcorants semble lui aussi se préparer au pire, ce qui renferme donc un potentiel considérable pour un effet de surprise positif.

A la recherche d’une corrélation étroite? Le redressement du prix du sucre est en vue

Les fondamentaux sont formels: les conditions sont idéales pour un redressement imminent du prix du sucre. Le cours de cette douceur blanche n’a en effet aucune corrélation avec les marchés mondiaux des actions. Aujourd’hui, le sucre convient donc également aux investisseurs qui se méfient des marchés boursiers. Saupoudrer un portefeuille d’investissement d’une petite dose de sucre (par exemple par le biais de divers ETF) semble certes quelque peu étrange au premier abord mais, dans la conjoncture actuelle des marchés, il pourrait bien s’agir d’une source de rendement alternative dotée d’un excellent potentiel.

Publicité