Pharma

Actelion flambe avant son rachat

Le dernier exercice comptable du groupe bâlois avant son rachat par Johnson & Johnson boucle avec une forte progression du chiffre d'affaires et du bénéfice

A l’heure de l’annonce des résultats financiers 2016, Jean-Paul Clozel, patron d’Actelion, est toujours aussi enthousiaste que le 26 janvier lors de l’annonce du rachat, pour 30 milliards de dollars (30,13 milliards de francs), par Johnson & Johnson (J&J) des principaux médicaments et des actifs hors recherche et développement précoce du groupe bâlois.

«Je suis très fier de ce que nous avons réalisé», déclare-t-il mardi dans le communiqué de presse sur les résultats financiers au sujet de l’opération qui consiste à vendre Actelion à J&J et à créer une nouvelle entité autonome concentrée sur la recherche pharmaceutique en phase initiale.

Ces réflexions stratégiques sont faites avant même de détailler les résultats en forte hausse. Le chiffre d’affaires progresse de 18%, à 2,41 milliards de francs, alors que le bénéfice d’exploitation bondit de 20%, à 789 millions. Le bénéfice net progresse de 26%, à 696 millions.

Aucune prévision n’est faite pour 2017

Les médicaments récemment lancés sur le marché dans le domaine de l’hypertension pulmonaire, qui remplacent peu à peu Tracleer dont le brevet est échu, représentent 55% du chiffre d’affaires. C’est la preuve de l’innovation d’Actelion dans ce secteur. Les ventes d’Opsumit, principal successeur de Tracleer, ont augmenté de 61% l’an dernier pour atteindre 831 millions de francs, alors que celles de Tracleer ont décliné de 16% et passeront en 2017 au-dessous de la barre du milliard de francs. En un an, le chiffre d’affaires d’Uptravi a atteint 245 millions, dont 80% réalisés aux Etats-Unis.

En raison de l’offre publique d’achat par J&J qui s’ouvrira le 3 mars aucune prévision n’est faite pour 2017. La nouvelle société, dont le nom n’est pas encore connu, dirigée par Jean-Paul Clozel, se consacrera notamment à la recherche de médicaments contre l’insomnie, des infections de la peau, et divers désordres neurologiques. Elle comptera plus de 600 employés sur les 2624 aujourd’hui sous contrat avec Actelion. A noter que le budget de recherche et développement a augmenté de 22% l’an dernier pour atteindre 23,5% du chiffre d’affaires.


Lire aussi:

Publicité