La semaine dernière a vu les fintechs Seba Crypto et Sygnum recevoir une licence bancaire et de négociant en valeurs mobilières de la part de la Finma. L’obtention de ce sésame donne le feu vert au lancement des deux premières «cryptobanques» suisses et va contribuer à dynamiser et à professionnaliser l’écosystème autour des actifs numériques.

Pour mieux comprendre ce que l’arrivée des actifs numériques va changer, il faut comprendre la notion d’emballage numérique des objets. Les communications écrites ont été les premières à bénéficier de ce phénomène: l’e-mail agit comme une enveloppe électronique donnant de nouvelles fonctionnalités aux messages (recherche par mot-clé, accusés de réception) et accélérant leur livraison. Avec le temps, tous les autres types de contenu (image, audio, vidéo) ont reçu un emballage numérique propre, gagnant au passage de nouvelles propriétés.